Prêt pour la transition vers l’hydrogène?

hydrogène d’un gaz analyseur

Prêt pour la transition vers l’hydrogène ?

L’Union Européenne affiche plus que jamais sa volonté de réduire son impact environnemental dans les années à venir. La France se joint à cette mobilisation pour le climat. Parmi les stratégies avancées, on trouve l’utilisation d’énergies alternatives comme l’hydrogène pour remplacer les énergies fossiles. Ce changement de combustible va considérablement bouleverser l’industrie du chauffage.

Objectif zéro émissions d’ici 2050

L’objectif a été réitéré le 8 juillet dernier par la Commission Européenne (CE). Il a même été précisé puisque la Commission a détaillé un plan visant à atteindre la neutralité climatique en 2050. Ce plan est articulé sur l’utilisation massive de l’électricité dans les services, les voitures et certaines branches de l’industrie.

L’autre partie du plan prévoit le recours à l’hydrogène pour pallier aux besoins spécifiques de certaines industries telles que les industries lourdes ou les transports (gros navires, aviation, etc.). L’objectif est ainsi fixé à 13 ou 14 % de part d’hydrogène d’ici 2050 dans le mix énergétique alors qu’à l’heure actuelle il représente moins de 2 %.

Vers un chauffage à l’hydrogène

La tenue de cet objectif européen passera inévitablement par le mode de chauffage utilisé dans les logements. Le gaz naturel, très utilisé à l’heure actuelle dans les chaudières, est principalement composé de méthane qui fait partie des gaz à effets de serre.

Un gros travail est donc mis en place chez les industriels pour proposer des chaudières fonctionnant avec de l’hydrogène. À l’heure actuelle, il existe déjà quelques modèles de chaudières de 5 kW à hydrogène pour le besoin des ménages. Bosch a également récemment développé de plus grosses chaudières à hydrogène (plus de 10 MW) à usage industriel. Nul doute que les recherches dans ce domaine vont s’intensifier avec les années. De plus en plus de modèles de chaudières « vertueuses » verront le jour sur le marché, en particulier pour les besoins domestiques.

Pour fonctionner, ces modèles nécessitent la proximité d’une station d’électrolyse afin d’extraire l’hydrogène des molécules d’eau. Puis, un réseau de distribution doit être installé afin d’acheminer l’hydrogène dans les foyers. Cette contrainte représente probablement le plus grand enjeu dans les années à venir. Pour autant, dans ce domaine, les distributeurs de gaz possèdent une grande expérience et l’adaptation des circuits existants ne devrait pas être trop compliquée.

Des outils déjà tournés vers le futur

Avec l’avènement des chaudières à hydrogène, les acteurs de la maintenance et de la réparation vont devoir s’adapter rapidement à cette nouvelle technologie. Chez Kane, nous avons anticipé ce grand saut et nous proposons déjà une large gamme de produits adaptés pour le contrôle et la réparation des chaudières à hydrogène.

Nos analyseurs de combustion sont équipés de capteurs capables de mesurer la concentration en hydrogène d’un gaz. Avec nos analyseurs de gaz portatifs, vous pouvez ainsi réaliser la mise en service et l’entretien des chaudières domestiques et industrielles. En nous confiant l’entretien annuel de votre analyseur Kane, vous pouvez même bénéficier de 10 ans de garantie. Voilà de quoi envisager avec sérénité les futures évolutions dans l’industrie du chauffage !