L’interdiction des chaudières à fioul et charbon repoussée au 1er juillet 2022 !

L’interdiction-des-chaudières-fioul-dans-les-foyers

Les chaudières à fioul et charbon vivent leurs derniers jours ! Pointées du doigt pour des questions environnementales, un décret était passé en début d’année pour interdire leur installation. En juin 2021, l’application de ce décret a été repoussée. On fait le point dans cet article.

L’interdiction des chaudières à fioul dans les foyers

Le Ministère de la Transition écologique, dirigé par Barbara Pompili, avait mis en consultation en janvier et février 2021 un projet de décret sur l’interdiction d’installer une chaudière à fioul et charbon dans les bâtiments tertiaires et résidentiels. Ce décret avait été entériné avec une date d’application fixée au 1er juillet 2021 pour les bâtiments neufs et le 1er janvier 2022 pour le parc immobilier existant.

Le 7 juin 2021, Barbara Pompili a toutefois annoncé un report de cette interdiction. La date d’application est repoussée à juillet 2022. Concrètement, à partir de cette date, il sera interdit d’installer une chaudière à fioul ou charbon dans un bâtiment neuf ou existant. La ministre a toutefois tenu à préciser que le texte prévoit des souplesses pour prendre en compte « des difficultés, des impossibilités techniques ou des coûts excessifs » liés au changement de système de chaudières. Par exemple, dans certains cas, il n’existe pas de raccordements possibles à des réseaux de chaleur ou de gaz et la chaudière au fioul s’avère alors la seule solution.

Si la ministre a réitéré sa volonté ferme d’interdire ce type de chaudière, elle a affirmé vouloir montrer par ce décalage une volonté « d’y aller tranquillement ». Elle entend en effet effectuer cette transition le plus en douceur possible compte tenu du contexte économique et social compliqué en France.

« Il y a une urgence écologique, mais nous voulons faire comprendre aux gens la nécessité d’évoluer » Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique.

Le chauffage au fioul ou charbon, encore très présent en France

Ce report est perçu comme un soulagement par beaucoup de français et d’acteurs liés à l’industrie des chaudières au fioul et au charbon. Il faut dire que ces types de chaudières sont encore très présents dans l’Hexagone. À l’heure actuelle, on estime ainsi qu’il existe environ 3,5 millions de ménages qui se chauffent au fioul.

Le changement de chaudière est une dépense importante et beaucoup de ménages sont inquiets à l’idée de devoir l’envisager. Un sondage récent, mené par Hellio (spécialiste de la rénovation énergétique) et FioulRéduc, estimait ainsi que 36 % des utilisateurs de fioul domestique se disaient inquiets à l’idée de changer de chaudière en raison du coût. Le même sondage révélait que 47 % des utilisateurs entendaient conserver leur installation au fioul.

À ce stade, il est important de noter toutefois que le décret qui sera appliqué en juillet 2022 concerne uniquement l’interdiction de l’installation des chaudières à fioul. Concrètement, cela signifie qu’il sera toujours possible de réparer une chaudière au fioul existante. Bien sûr, dans le cas où elle n’est pas réparable, cette chaudière devra être remplacée par une autre technologie.